L’été en Laponie

Un soleil qui ne se couche jamais. Une forêt infinie avec des lacs d’un bleu profond et des rivières à l’eau cristalline. Une nature sauvage qui attend d'être explorée.

En mai, les jours se rallongent de plus en plus. Et début juin, le soleil ne se couche plus et brille toute la nuit. Toutefois, les arbres sont encore nus et la végétation n’a pas encore fait son apparition. Mais, un beau matin de juin, l’été s’invite. En un seul jour, les arbres revêtent leur parure verdoyante et un tapis d’herbe fraîche recouvre le paysage.

L’immense taïga est en pleine effervescence. Tout pousse et fleurit. Les oisillons se délectent des célèbres moustiques de Laponie rapportés par leurs parents, et les jeunes animaux grandissent à vue d’œil.

Lentement, la couleur de la végétation passe de vert clair à vert foncé. À partir du 10 juillet, le soleil se couche à nouveau. Mais les nuits d’août sont encore claires pendant un mois, avant le retour du premier crépuscule.

Début septembre, la Laponie revêt un manteau de couleurs chatoyantes. Les arbres, l’herbe et les arbustes fruitiers se parent de jaune, d’orange et de rouge. En Laponie, cette époque s’appelle « Ruska ». La nuit revient, et c’est une excellente saison pour guetter les aurores boréales. Elles sont fréquentes à cette période de l’année, et les nuits sont souvent claires et fraîches.

En octobre, la nature de Laponie commence à se préparer pour l’hiver. Mais c’est une autre histoire.